2/8 - Naissance des Brass-Band

Temps de lecture : < 1 minute

Si l’influence de la musique africaine sur la « world music » n’est plus à démontrer, peu de gens savent que le jazz a des origines africaines.

A travers cette série de 7 articles, vous découvrirez les liens entre ce genre musical né aux Etats-Unis et le continent africain, de ses origines jusqu’à ses plus récentes évolutions.

Une série proposée par Moov’on Arts Africa et écrite par Tony Nsabimana, ancien animateur de l’émission Crossroad sur la radio Isanganiro au Burundi.

Le jazz et l’Afrique, épisode 2

Après les voix des work’s songs, c’est au tour des cuivres de faire leur entrée en scène…

A partir du milieu des années 1800, les esclaves commencent à apprendre à jouer sur les instruments (piano, violon) de leurs maîtres blancs.

Durant la Guerre de Sécession (1861 à 1865), les Afro américains vont récupérer des instruments sur les champs de bataille (cuivres et percussions caisses claires) et commencent à former des fanfares ou brass bands qu’ils jouent pour les mariages, défilés, naissances mais aussi les enterrements.

 (Ci-dessus : vidéo tournée à la Nouvelle-Orléans en 1995 lors de la procession du cortège funèbre de Percy Humprey, trompettiste de jazz).

 

Au Ghana, certaines régions côtières célèbrent également de manière festive les enterrements. Ci-dessous des images filmées en 1960 par le cinéaste français Jean Rouch dans un village ghanéen.

Envie de connaître la suite ?

Découvrez les autres articles sur notre blog ainsi que sur notre page facebook : https://www.facebook.com/moovonartsafrica

 

Cette série est une humble contribution de Tony Nsabimana et de l’équipe de Moov’On Arts Africa destinée à soutenir le Togoville Jazz festival dont l’édition 2020 s’est déroulée sur Youtube.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page