4/7 - Naissance du High Life

Temps de lecture : 2 minutes

Si l’influence de la musique africaine sur la « world music » n’est plus à démontrer, peu de gens savent que le jazz a des origines africaines.

A travers cette série de 7 articles, vous découvrirez les liens entre ce genre musical né aux Etats-Unis et le continent africain, de ses origines jusqu’à ses plus récentes évolutions.

Une série proposée par Moov’on Arts Africa et écrite par Tony Nsabimana, ancien animateur de l’émission Crossroad sur la radio Isanganiro au Burundi.

Le jazz et l’Afrique, épisode 4

Après son apparition à la Nouvelle-Orléans au début du 19ème siècle, le jazz traverse l’Atlantique et revient en Afrique. Une sorte de retour aux sources.

Saviez-vous que le jazz était populaire au Ghana dès 1900 bien avant son expansion en Europe dans les années 30 ?

L’introduction du disque contribue alors à la naissance d’un style: le ‘’High Life » qui puise son inspiration dans le jazz, le calypso (musique de Jamaïque), la musique d’église, les fanfares militaires ainsi que les percussions et chants traditionnels.

Apparu d’abord à Kumasi en 1920, le High Life explose à Accra après la seconde guerre mondiale. Des militaires américains et européens introduisent le SWING, un style de jazz entraînant et dansant.
Dès 1948, le trompettiste ghanéen E.T. Mensah mélange High life original, swing et calypso dans une fusion de styles qui devient la bande son des indépendances en Afrique de l’Ouest.

Depuis les indépendances, ce genre musical emblématique du Ghana n’a cessé d’évoluer au gré de l’apparition de nouveaux styles musicaux comme la pop, la soul, le reggae.

Le Hip Life, né de la fusion du High Life et du Hip Hop en offre une version dynamitée avec le rappeur M.Anifest par exemple.

De jeunes groupes réinvestissent aussi cet héritage en s’associant à des stars du High life tels que Pat Thomas et le groupe Kwashibu area.

 

Envie de connaître la suite ?

Découvrez les autres articles sur notre blog ainsi que sur notre page facebook : https://www.facebook.com/moovonartsafrica

 

Cette série est une humble contribution de Tony Nsabimana et de l’équipe de Moov’On Arts Africa destinée à soutenir le Togoville Jazz festival dont l’édition 2020 s’est déroulée sur Youtube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page